• Le vignoble de Château Mouton Rothschild est planté en cépages typiques de la région.

    De la vigne au vin

    Le vignoble de Château Mouton Rothschild est planté en cépages typiques de la région.

  • Comme dans les autres grands crus du Médoc, le vignoble présente une densité de plantation élevée.

    De la vigne au vin

    Comme dans les autres grands crus du Médoc, le vignoble présente une densité de plantation élevée.

La naissance d’un Premier Cru

Situé pour l’essentiel sur une croupe dite « le Plateau de Mouton », qui culmine à 27 m d’altitude, le vignoble de Château Mouton Rothschild est planté sur des graves très profondes, en cépages typiques de la région : cabernet-sauvignon (81 %), merlot (15 %), cabernet franc (3 %) et Petit Verdot (1 %). Cette proportion ne se retrouve pas à l’identique dans le vin, car l’assemblage varie selon le caractère de chaque millésime. Cependant le cabernet-sauvignon y reste toujours prédominant : c’est lui qui donne à Mouton sa richesse tannique, l’étendue de sa palette aromatique, sa capacité de vieillissement, tandis que le merlot, inséparable compagnon, lui apporte sa souplesse, sa rondeur et son exceptionnelle longueur. Comme dans les autres grands crus du Médoc, le vignoble présente une densité de plantation élevée : 10 000 pieds à l’hectare. Son âge moyen se situe autour de 44 ans.

 

Les vendanges

Lors des vendanges, les grappes sont cueillies à la main et placées dans des cagettes qui préservent l’intégrité du raisin. Après l’égrappage, vient le tri manuel des grains sur tables vibrantes. Ceux qui ont réussi ce difficile examen de passage sont transférés dans des cuvons mobiles qui les déposent dans les cuves de fermentation sous le seul effet de la gravité. Ainsi, de la récolte au cuvier, le fruit ne subit ni pression ni contrainte autre que naturelle.

La cuvaison

Le cuvier gravitaire d’une haute  qualité technique ouvre une nouvelle étape dans l’histoire de Mouton. Construit sur deux niveaux reliés par d’élégants piliers métalliques, mariage harmonieux du bois et de l’acier, il reste fidèle à la tradition “moutonesque” des cuves en bois de chêne. De tailles différentes, les cuves correspondent aux diverses parcelles du domaine – ce qui permet d’optimiser tant la sélection de la vendange que l’assemblage du vin. Elles sont majoritairement en bois de chêne (44 cuves, chacune équipée équipée de douelles transparentes qui permettent d’observer la vinification), les autres sont en inox (20 cuves).

L’élevage

Après la vinification, l’élevage s’opère dans des barriques de chêne neuves et ses différentes étapes se déroulent dans la grande tradition médocaine : notamment l’ouillage, et le collage au blanc d’œuf, qui vise à clarifier et à stabiliser le vin en favorisant la précipitation des particules qui s’y trouvent en suspension. Pendant l’élevage qui s’étale sur une vingtaine de mois, les barriques sont transférées du Grand Chai à la cave de deuxième année, où le vin achève au frais son séjour au Château.

 

error: Content is protected !!