• L'exposition L’Art et l’Etiquette

    L’Exposition L’Art et l’Etiquette

    L'exposition L’Art et l’Etiquette

Les salles «L’Art et l’Etiquette » contiennent les originaux des œuvres réalisées par des artistes contemporains pour illustrer les étiquettes des bouteilles de Mouton Rothschild depuis 1945. Ces œuvres, choisies par le baron Philippe puis par la baronne Philippine de Rothschild le sont désormais par le fils cadet de celle-ci, Julien de Beaumarchais. Les créations, mises en scène par le concepteur Francis Lacloche, sont en résidence depuis 2013 dans un espace attenant au cuvier et ouvert au public – du moins quand l’exposition « L’Art et l’Étiquette » ne les fait pas voyager à travers le monde !

 
Une exposition qui s’enrichit tous les ans d’une pièce nouvelle et qui réunit, au fil des étiquettes, les artistes contemporains les plus célèbres et les plus différents.
 
  • <p>Les oeuvres, mises en scène dans des écrins vitrés par le concepteur Francis Lacloche, sont en résidence depuis 2013 dans un espace qui leur est dédié, attenant au cuvier et ouvert au public.</p>

    Les oeuvres, mises en scène dans des écrins vitrés par le concepteur Francis Lacloche, sont en résidence depuis 2013 dans un espace qui leur est dédié, attenant au cuvier et ouvert au public.

     
     
  • <p>Les colonnes de l’artiste Guy de Rougemont scandent l’espace de L’Exposition l’Art et l’Etiquette.</p>

    Les colonnes de l’artiste Guy de Rougemont scandent l’espace de L’Exposition l’Art et l’Etiquette.

     
     
  • <p><strong>1924 Jean Carlu</strong></p>
<p>La contribution de Jean Carlu à l’art commercial est immense. Il est l’un des premiers graphistes à avoir reconnu l’importance du trait net et des couleurs fortes pour fixer l’image d’une marque dans l’esprit du consommateur. Ces mêmes qualités confèrent aux affiches de Carlu leur puissance en tant qu’œuvres d’art.</p>
<p> </p>

    1924 Jean Carlu

    La contribution de Jean Carlu à l’art commercial est immense. Il est l’un des premiers graphistes à avoir reconnu l’importance du trait net et des couleurs fortes pour fixer l’image d’une marque dans l’esprit du consommateur. Ces mêmes qualités confèrent aux affiches de Carlu leur puissance en tant qu’œuvres d’art.

     

     
     
  • <p><strong>1986 Bernard Séjourné</strong></p>
<p>Surgissant de la profondeur de la nuit dans sa “négritude blanche”, son trio de masques pour l’étiquette de Mouton Rothschild 1986 est un des exemples les plus achevés de son talent.</p>

    1986 Bernard Séjourné

    Surgissant de la profondeur de la nuit dans sa “négritude blanche”, son trio de masques pour l’étiquette de Mouton Rothschild 1986 est un des exemples les plus achevés de son talent.

     
     
  • <p><strong>1990 Francis Bacon</strong></p>
<p>Amoureux du vin, peut-être même de l’ivresse, Bacon a composé autour d’un verre, pour l’étiquette de Mouton Rothschild 1990, une étrange et fulgurante chorégraphie.</p>

    1990 Francis Bacon

    Amoureux du vin, peut-être même de l’ivresse, Bacon a composé autour d’un verre, pour l’étiquette de Mouton Rothschild 1990, une étrange et fulgurante chorégraphie.

     
     
  • <p><strong>1992 Kirkeby</strong></p>
<p>Pour l’étiquette de Mouton Rothschild 1992, Kirkeby a tracé les contours d’un verre géant d’où déborde le rouge sombre du vin. Autour de ce verre, se croisent et se confondent, dans une symphonie de lignes et de couleurs, les rayons du soleil et l’ondulation des vignes.</p>

    1992 Kirkeby

    Pour l’étiquette de Mouton Rothschild 1992, Kirkeby a tracé les contours d’un verre géant d’où déborde le rouge sombre du vin. Autour de ce verre, se croisent et se confondent, dans une symphonie de lignes et de couleurs, les rayons du soleil et l’ondulation des vignes.

     
     
  • <p><strong>1997 Niki de Saint-Phalle</strong></p>
<p>Du soleil à l’assiette, en passant par une bouche gourmande et une main tendue, Niki de Saint Phalle a composé pour Mouton une allégorie chatoyante et festive des plaisirs de la table. Et puis, traversant son dessin, il y a «l’objet-Niki», surgi d’une histoire vieille comme le monde : le Serpent tentateur. Mais ce serpent, plus oenophile que diabolique, au lieu d’offrir à Eve la pomme traditionnelle, lui propose ici une bouteille de vin…sûrement du Mouton Rothschild 1997 !</p>

    1997 Niki de Saint-Phalle

    Du soleil à l’assiette, en passant par une bouche gourmande et une main tendue, Niki de Saint Phalle a composé pour Mouton une allégorie chatoyante et festive des plaisirs de la table. Et puis, traversant son dessin, il y a «l’objet-Niki», surgi d’une histoire vieille comme le monde : le Serpent tentateur. Mais ce serpent, plus oenophile que diabolique, au lieu d’offrir à Eve la pomme traditionnelle, lui propose ici une bouteille de vin…sûrement du Mouton Rothschild 1997 !

     
     
  • <p><strong>1999 Savignac</strong></p>
<p>Plus de soixante-dix ans après l’affichiste Jean Carlu, qui avait réalisé la première étiquette d’artiste pour Mouton Rothschild en 1924, le dessin d’un autre maître de l’affiche, Savignac, pour 1999, fait figure de retour aux sources. D’un clin d’œil et d’une ruade, son bélier, totem de Mouton, nous invite au plaisir de boire et chasse allègrement le millénaire qui s’achève.</p>

    1999 Savignac

    Plus de soixante-dix ans après l’affichiste Jean Carlu, qui avait réalisé la première étiquette d’artiste pour Mouton Rothschild en 1924, le dessin d’un autre maître de l’affiche, Savignac, pour 1999, fait figure de retour aux sources. D’un clin d’œil et d’une ruade, son bélier, totem de Mouton, nous invite au plaisir de boire et chasse allègrement le millénaire qui s’achève.

     
     
  • <p><strong>2005 Penone</strong></p>
<p>Accueillie dans les plus grands musées, l’oeuvre de Penone, en constante évolution, a donné lieu à une rétrospective mémorable au Centre Pompidou, à Paris, en 2004. Dans son dessin pour l’étiquette de Mouton Rothschild 2005, il a choisi d’évoquer la « main verte » du vigneron, vivante expansion de la feuille de vigne, et aussi les doigts écartés du buveur… bientôt refermés sur un verre de Mouton !</p>
<p>En 2013, Penone a été choisi comme artiste de l’année par le Château de Versailles.</p>

    2005 Penone

    Accueillie dans les plus grands musées, l’oeuvre de Penone, en constante évolution, a donné lieu à une rétrospective mémorable au Centre Pompidou, à Paris, en 2004. Dans son dessin pour l’étiquette de Mouton Rothschild 2005, il a choisi d’évoquer la « main verte » du vigneron, vivante expansion de la feuille de vigne, et aussi les doigts écartés du buveur… bientôt refermés sur un verre de Mouton !

    En 2013, Penone a été choisi comme artiste de l’année par le Château de Versailles.

     
     
error: Content is protected !!