Le Petit Mouton de Mouton Rothschild – 1999

Le Petit Mouton de Mouton Rothschild – 1999

Climatologie, conditions de récolte

La floraison débute le 25 mai de façon très homogène pour les trois cépages. Elle est rapide, et se termine au début du mois de juin, avec 8 jours d’avance sur la moyenne des 30 dernières années. Les températures du printemps et de l’été 1999 sont assez élevées, et systématiquement supérieures aux moyennes saisonnières.

Avec 3 à 6 jours d’avance sur la moyenne, la mi-véraison est notée le 4 août pour le Merlot, et le 7 août pour le Cabernet Sauvignon. A fin août, les températures enregistrées correspondent à une hausse de plus de 1°C sur la moyenne cumulée des 30 dernières années. Ces conditions favorisent une bonne évolution des raisins, mais également une pousse permanente de la vigne qui nécessite 8 passages pour écimage, contre 5 ou 6 habituellement.

Les mois de juillet et août sont relativement plus humides que la normale, avec 169 mm de pluie enregistrés sur deux mois, contre 107 mm en moyenne. Dues essentiellement aux orages du 27 juillet, des 2, 6 et 18 août, dont l’eau est évacuée par ruissellement, ces précipitations n’ont donc pas l’incidence de pluies régulières. Le beau temps s’installe à partir du 20 août, permettant une bonne maturation ; les raisins sont de belle qualité, avec de très bons degrés potentiels et un parfait équilibre entre le sucre et l’acidité ; les taux d’anthocyanes sont élevés, voire très élevés, notamment dans certaines parcelles de Merlot, laissant augurer d’un grand millésime.

La totalité du vignoble est éclaircie et effeuillée. Les vendanges se déroulent dans une alternance de jours maussades et de belles journées très ensoleillées, permettant de rentrer des raisins sains, colorés et bien tanniques.

 

Fiche œnologique

VOIR LES ETIQUETTES
  • Vendanges
  • du 24 septembre au 2 octobre
  • Assemblage
  • Cabernet Sauvignon 93%
    Cabernet Franc 7%
Notes de dégustation

Belle couleur rouge sombre.

Le nez, très aromatique, évoque des petits fruits rouges (mûre, cassis, griotte), ainsi que des notes de noisette, d’amande grillée et de violette, avec une nuance vanillée.

La prise en bouche est ronde, avec une bonne amplitude. La structure est agréable, les tanins bien enrobés. Le milieu de bouche dévoile des notes fruitées et de kirsch, qui se fondent avec un boisé harmonieux.

Beaucoup de noblesse et de présence dans une finale longue et généreuse.

Climatologie

VOIR LES ETIQUETTES
error: Content is protected !!